HERMES, WHAT’S GROWING ON?

Hermes sales were up 8.9 percent in the second quarter, down from 13.5 percent in the previous three months. Revenues in the three months to June 30 totaled 1.36 billion euros, representing a rise of 8.3 percent at constant exchange rates.

That compares with a 15 percent rise in revenues at LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, and a 25.4 percent increase at Kering, which saw net profit surge 77.6 percent thanks to another outstanding performance from its cash-cow brand Gucci.

In the medium-term, despite growing economic, geopolitical and monetary uncertainties around the world, the group confirms an ambitious goal for revenue growth at constant exchange rates. Everybody can dream. Lire la suite

Publicités

UNE GROSSE POMME POUR PUMA

Rihanna est une source d’expiration pour nous mais surtout pour les jeunes. Elle est l’ambassadrice de Puma, normal pour une « couguar ». Directrice artistique des collections féminines de la griffe sportive depuis 2015, elle propose à la fashion week de New York une bien morne collection. Elle, qui avait déclaré sur les médias sociaux que son premier baiser avait été «le pire moment» de sa vie : «Il avait déversé toutes ses glandes salivaires dans ma bouche», aujourd’hui, c’est le contraire, elle nous assène un baiser mais c’est le baiser de la mort. Bienvenue dans la ‘fashion wreck’ de New York.

A la question de Laverne Cox, qui lui demande comment elle a réussi à s’afficher dans la fameuse robe transparente, signée Adam Selman, qui avait fait sensation aux CFDA Awards en 2014, Rihanna répondit avec humour : « Cher Laverne, je profite de l’avantage de mes nénés avant qu’ils ne tombent » ; le comble de la vulgarité et de l’idiotie. La barbadienne fait de la couture à la Barbadrie. Lire la suite

NAMILIA POUR NABILLA

Les Fashion Weeks sont de véritables opportunités pour les nouveaux designers de se faire connaître. Malheureusement ou heureusement, nous assistons souvent à des collections qui ne seront jamais produites et restent seulement adaptées à un show conceptuel d’étudiants de mode plus que celui d’une marque essayant de vendre des produits.

Les concepteurs designers Nan Li et Emilia Pfohl semblent loin de ces préoccupations et ont présenté une collection inspirée du XVIe / XVIIIe siècle. Par conséquent, non seulement ces vêtements ne peuvent être vendus mais techniquement, il y a un réel manque de savoir-faire dans la réalisation. Ces deux designers qui nous donnent « un reflux gastrique à l’apparition des modèles. La Baronne de Bagnoles de l’Homme est secouée de soubresauts, plus sotte que secouée d’ailleurs. « Je prends cela comme une gifle me dit-elle ‘autant en emporte le vlan.’ Lire la suite

UN PLEIN POUR UN RIEN

Un plein pour un vide plus sidérant que sidéral. Le plein de jarretières de cuir, c’est la couture sexe du XVe siècle mis à l’honneur dans sa réactualisation d’un quatrain pour une catin. A se demander, si le créateur n’était pas plein ?

Une crinoline sans jupe avec des lames d’acier flexibles remplacées par des lanières de cuir : « très jolie quand tu veux aller au lit pour une séance de bondage, me dit la Vicomtesse de Voixtout, mais malheureusement quand tu l’enfiles, ce n’est même pas confortable ».

Body de pute et socquette de petite fille, la vérité sur le prêt-à-porter n’est pas toujours au rendez-vous dans la ville où le quart d’heure de célébrité fait légion. Mais, pour Philippe Plein, son quart d’heure est en retard à la grande horloge des faiseurs de vêtements. Un vrai comte de faits.

Anonymode

LVMH ET KERING UN POUR DES ORFÈVRES

Un « 36 » pour des Orfèvres ou pour un Faubourg, c’est la taille que choisissent Kering et LVMH pour la taille mini des mannequins de la mode. Un 36 maître ‘et talon’ pour un aveu que la profession acceptait jusqu’alors des mannequins en 34 voire en 32 dans certains cas de figure, mais aussi des jeunes filles de 16 ans et, parfois moins, qui cachent leur âge par commodité.

La Baronne de la Mastodonte en a vu 36 chandelles quand elle s’est aperçue que son poids devient celui officiel des mannequins des groupes de luxe. Mais, me confie-t-elle plus je grossis et plus je m’aigris !

Cette charte «sur les relations de travail et le bien-être des mannequins» a été signée dans une démarche inédite après des polémiques, notamment sur les conditions d’un casting lors de la Fashion Week parisienne en février. Lire la suite