SOUPE PAULA KNORR

Née de la relation d’une soupe « Knorr » et d’une maladie vénérienne, je meurs d’une mort lente et froide à force de ne pas voir de poésie. J’attendais une mélodie mais non pas une maladie. Cette couturière est aussi inutile qu’une chaude pisse dont on peut se débarrasser beaucoup plus facilement. Qu’elle s’excuse auprès des 400 000 arbustes que l’on a dû couper pour cette collection, pour au final, sortir une élucubration que rien ne peut excuser de détruire la planète.

Un crayon sans mine qui lui tient lieu d’imagination et qui nous emprisonne en nous faisant croire que la liberté, cette rengaine pompeuse de la civilisation, peut tout se permettre. Continuer la lecture de SOUPE PAULA KNORR

Publicités

LA PIPE DE KARL

Le 6 décembre dernier à Hambourg, plusieurs mannequins masculins, dont « Giaco Bite in », ont défilé en arborant de longues pipes courbées issues des collections de la boutique « La Pipe ».

Sous l’impulsion de Karl Lagerfeld, la Maison Chanel a contacté la petite boutique de Saint-Claude pour dégoter un modèle classique. La grande Gaby aurait été d’accord. La pipe pour un allemand, elle s’y connaissait. Les pipes très modernes et très « presses » épurées choisies par le Kaiser font son bonheur. La pipe est devenue un objet tendance pour certains jeunes, tout un programme. « Arrchhh » dit Karl, je me fous du politiquement correcte ! Les poufs de la Haute ne me feront pas de « reproche » de remettre la pipe à l’honneur. « La pipe, » me dit la Baronne de la Cystite Raynal, « pourquoi pas ? Je suis pour l’égalité des sexes et je prendrai moi-même les mesures ».

Une bouffarde pour la mode, pour un écran de fumé afin de cacher la misère de la création des accessoires. Après la fusée qui fume, voilà la pipe à Papa, un retour aux sources pour le Kaiser. Quand Magritte peignait une pipe en inscrivant : « Ceci n’est pas une pipe. » A contrario, Karl Lagerfeld nous montre une pipe et nous dit : « ceci est une pipe ». Continuer la lecture de LA PIPE DE KARL

LANVIN LA DAME DE RANCUNE

Et c’est repartie : la bouffonnerie de Madame « Show Bang », patronne de Jeanne Bovin, après avoir versé au designer Alber Elbaz, suite à un arrangement trouvé hors tribunaux, 10 millions d’euros, risque fort d’ajouter à la pression qui pèse sur les finances de la marque de la « si burlesque », Madame Show.

La « dame Jeanne », en grande difficulté, est courtisée par les géants du secteur, LVMH et Kering pour ne pas les nommer. Ils ont exprimé leur intérêt pour faire une offre sur la Maison. Toutefois, le leitmotiv de madame est : « mieux vaut penser le changement que changer de pansement ». C’est une vision plus tragique que stratégique. En fait, c’est le fond Mayhoola qui paraît être la « proposition la plus sérieuse » bien qu’aucun accord n’ait encore été signé. Les ventes de Lanvin ont baissé de plus de moitié, ces trois dernières années, pour tomber à moins de 100 millions de chiffre d’affaires. La Maison de mode française peine à se réinventer malgré les efforts des deux designers successifs, dont l’excellente Bouchra Jarrar adoubée par Monsieur Didier Grumler, sa protégée. Continuer la lecture de LANVIN LA DAME DE RANCUNE

CHANEL AND THE PARIS OPERA

This is an exclusive breaking news on canal-luxe.org. The brand Chanel and Aurélie Dupont, the french choregrapher, works on an exclusive collection. After photographies, designs and the many other activities, Karl Lagerfeld starts working on a new discipline which is “the ballet”. At eighty year old, the Kayser and just before leaving Chanel, explores a new sector

Aurelie Dupont loves Chanel, and said on Instagram thank you very much for the purse Chanel offered her after the Grand Palais Show. Hopefully, this new dance for the Opera will be not the “Dances with the Wolves”.

Anonymode

ELIE SAAB BLING BLINDE

« Paris est une Fête » c’est le titre de la présentation d’Elie Saab pour 2018 ; un défilé avec un peu plus de plumes que d’habitude. Espérons au final que nous ne les aurons pas dans le fondement. Des robes diaphanes et des bijoux inspirés de « l’Art déco », que le libanais ne connait pas personnellement, mais il en a souvent entendu parlé, les « Arrhes des Cons ».

Une couture pour ceux qui cherchent leurs tenues pour les prochains « Wall of Fame » de la société du bling bling. Et, c’est avec une seule arme que le couturier crée, un balai qu’il porte, d’ailleurs, comme une épée et racle le ruisseau infatigablement. Toujours embêté devant une porte où il est écrit « il y a quelqu’un ». copain impénitent de la Baronne de la Cystite : « à vaincre sans baril, on triomphe sans boire ». Continuer la lecture de ELIE SAAB BLING BLINDE