LES MONARQUES DE LA MODE

Cette élection présidentielle de la Ve République est hors normes, un président sortant, pas en mesure de se représenter, une première depuis la mort de Georges Pompidou, l’élimination des favoris Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls, lors des primaires, avec un scrutin sous état d’urgence.

Les secteurs de la mode et de la distribution auront eu le plus grand mal à avoir capter l’intérêt des candidats malgré un contexte social tendu. Vivarte, Tati ou Mim ont été placés sur le devant de la scène durant, mais aucun des candidats ne s’est réellement saisi de ces sujets.

Le scrutin d’hier rebat les cartes de la politique française : c’est la première fois sous la Ve République que la droite est absente du second tour et la première fois qu’aucun des deux grands partis qui ont dominé la vie électorale depuis près d’un demi-siècle, n’est pas présent. Lire la suite

UNE GRANDE CAMPAGNE DE PUTE

La maison semble vouloir rester dans l’underground mi-rock, mi-androgyne, et ne pas sortir par une rupture radicale avec Slimane. Là où nous pensions avoir atteint le fond, nous creusons encore le laid, le pire n’est jamais sûr s’exclame Lady Péripapé.

La campagne d’affichage de la maison, exclusivement réservée aux Bobos parisiens, vient un peu plus dégrader la femme St Laurent et la maison du maître incontesté et incontestable de la mode Française.

Dégradation volontaire, avec tellement peu de courage pour ne l’avoir lancé que sur 250 panneaux parisiens, juste pour apprécier la réaction des bohèmes de la capitale. Lire la suite

CHANEL 36 QUAI DES ORFEVRES

Sur les traces des ambassadrices pour Chanel, Kristen Stewart et Cara Delevingne, c’est la Caroline de Maigret qui s’y colle pour la présentation de la troisième série du courts métrages diffusés par la maison au deux C, une campagne publicitaire pour le nouveau Sac de Gabrielle. Sieg Heil.

Réalisé par le français, Olivier Assayas, le réalisateur de ‘Noise’, cela va faire du bruit avec la demoiselle de Maigret, une vraie jeune fille nous dit-on, comme l’incarnation du chic parisien, ‘mais bon sang mais c’est bien sûr !’ Maigret !

Jeans et veste noire, la femme du 36 Quai des Orfèvres, aux pieds nus, a été filmée en noir et blanc, Chanel n’est pas raciste, et cela, en une seule séquence, se déplaçant à travers un appartement de l’époque. Mais, à l’époque d’Haussmann, le Baron que, dit-on, Karl connait personnellement ; de l’égout à l’ego il n’y a qu’un pas. Lire la suite

LE DA VINCI GODE BY VUITTON

La baronne demande à Jeff Koons si la plus grande joie pour un peintre, c’est d’exposer la première fois ses toiles. Non, lui repondit Jeff, c’est plutôt la première fois qu’on vous en vole une.

Que les couples d’épiciers enrichis se préparent à acheter un sac Vuitton à Monsieur Arnault pensant acheter un peu d’histoire de France.

La femme charcutière de son état présentera la figurine comme une de ses ancêtres la Mona Lisa. Effet, papillon oblige, dans quelques mois les égéries de la télé réalité diront que le Da Vinci de Vuitton est le nouveau créateur de la marque.

Ce qui est vraiment intéressant, dans toutes ces histoires c’est que ces œuvres sont désormais libres de droit, car elles sont passées dans le domaine public. Cela signifie que vous pouvez désormais les utiliser comme vous le voulez. C’est donc très intéressant pour Vuitton, et très intéressant pour Koons qui ne s’est pas foulé. Lire la suite

YAMAMOTO ALLO MOTO

Sous les giboulées de mars en sortant de sa limousine, la Comtesse a su, tout de suite, qu’elle y était, car les groupies du créateur, toutes de noir vêtues, bloquaient l’entrée. Une tâche blanche de la dame arrivée venait rompre la monotonie de la couleur préférée de Soulage. Bienvenue dans le monde de Yamamoto l’empereur de la sculpture textile.

La baronne Coeurdevache dans ce noir ambiant où même l’ombre peut disparaître ne vit pas son siège et trébucha avant le départ du show. Il commence : des morceaux de tissu enroulent les corps, comme s’ils étaient collés, une résurgence des kimono japonais pour le couturier le plus parisien du Japon. Nous montre-t-il l’orientation future de la mode ? Un style téléphoné ‘Allo Moto’ Lire la suite

VIVIENNE A L’WEST

Vivienne Westwood a déclaré que son sex boy, mais néanmoins époux, Andreas Kronthaler : «Est le plus grand designer du monde». Sorti de son ombre, le flamboyant Andreas, de trente ans son ainé, mais dit à la presse vingt cinq seulement, nous livre donc à Paris sa vision des vieux vêtements britanniques qui n’atteindront jamais la France : Brexit oblige mais pour la circonstance ‘Break Seat’ dans le temple de la mode.

Vivianne Westwood, la plus déjantée des anglaises, défile avec ses modèles pour la seule satisfaction de son époux qui lui fabrique ses vêtements ultra larges, non pas par goût mais pour oublier : il faut bien manger tout de même ! Lire la suite

LE RETOUR DES ANNÉES 50

Les femmes, ayant endossé l’uniforme de travail de leur mari pendant la dernière guerre, alors que ceux-ci étaient au front, à la libération. Elles sont en recherche de féminité, de chic et d’élégance. Cette demande a été entendue par de nombreux créateurs de mode, avec en tête de liste le grand Christian Dior et son new look.

Il est probable que le grand retour des années 1950 fait écho aux hommes qui se plaignent de ne plus voir que des égéries à moitié nues, ou des femmes/hommes en sweat extra-large, une féminité abandonnée, mais comme un balancier de la demande, le retour dans la tête de nos créateurs Français et Italiens y font écho et se tourne visiblement sur plus de féminité.

La mode des années 50 est synonyme de grâce et d’élégance et les actrices glamour y trouvent leur compte, et imposent leur style voluptueux à la vision du monde de l’élégance. Lire la suite