GALLIANO NEW LOOK REPEATED

Bill Gaytten, qui sous perfusion, raccordé par son cordon ombilical à la maison Dior, présente sa collection à L’Hôtel Le Marois, avenue Franklin Roosevelt. L’ombre de John est à la manœuvre. Mais visiblement, les béotiens, à l’image de l’américaine, MonicaStyleMuse, qui arbore 56000 followers sur Instagram, ne sont pas au courant que John Galliano ne fait plus partie de la maison. Elle regarde Gwendolyn de Monthurban avec ses grands yeux de biche et lui dit : « so teach me ». On se demande parfois qu’elle est la légitimité des aficionados invités, qui sont juste des récepteurs-émetteurs d’informations, et qui n’ont même pas le vernis suffisant pour pouvoir commenter, mais qui ont le vernis de leurs ongles d’une longueur extravagante. Lire la suite

CHANEL UN SUPPO ET AU LIT

Allo, Allo ‘Houston we’ve got a problem’. Le groupe Chanel n’était pas sur le pas de tir de Cap Canaveral, mais sur l’aire de lancement de l’ancien Palais de l’Industrie. Les femmes Chanel, logotypées arrivent doucement dans leur limousine noire, couleur de la marque, pour assister au show le plus snob le la couture (Snob = sine nobile – qui est sans noblesse) ainsi Madame Verdurin de Greffe et les membres de sa « coterie » étaient là.

Quant à Karl, il arrive dans sa Rolls-Royce Fantôme noir et grise, plaque monégasque, vitre teintée ultra noir, en interdiction total avec la loi.

Les femmes avancent dans le lieu et ne tarissent pas d’onomatopée, toutes émoustillées devant ce suppositoire géant au milieu de la nymphe ‘euh, pardon’ au milieu de la nef. Attention, la fusée Chanel va partir. Karl, toujours plus inventif, fait un clin d’œil à son nouveau coup de cœur : le spationaute, Thomas Pesquet. Lire la suite

ISSEY EST LA MODE

Les nippons les plus parisiens de la capitale, étaient là, avec leur cohorte de vêtements bariolés et, de toute forme, même les feux de plancher y étaient. L’escalier qui monte au sanctuaire du designer-disciple du maître est grandiose. à l’Hôtel de Ville. Le show n’était pas seulement dans la salle mais aussi dans la rue, et dans la foule des anonymes.

Torayasan, grande prêtresse du gâteau japonais, arrive avec un chapeau qui ressemble plus à une pièce montée, image subliminale d’une douairière en recherche de sensations que nous retrouverons un peu plus tard l’air circonspecte devant la colonne Vendôme.

Le Président Exécutif Morand arrive en retard et, pressé, fait un geste de l’épaule dédaigneux pour refuser une publication, pensant que le jeune qui la distribuait aux invités, était un homeless lui réclamant de l’argent. Lire la suite

DIOR MAITRE DE GRANVILLE

Devant le musée Rodin une foule de jeunes filles, entre 18 et 22 ans, portaient ce qui peut être considéré comme le vêtement fétiche du prochain printemps : une blouse transparente coupée en forme de tee-shirt avec des broderies Dior. C’est comme un symbole, une onde d’électro-choc , prélude à ce qui allait suivre. Une salle immense, teintée de bleu marine et de noir, annonçait la prédilection de Monsieur Dior pour le bleu, sans plus verser dans un discours nostalgique . Maria-Grazia Chiuri aux commandes de la collection amorce une véritable révolution qui met la maison en projection futuriste pour les années à venir. Rompant avec les codes jusque là installés, elle présente une collection résolument tournée vers la jeunesse avec pour étendard le cri du féminisme, pas celui revendicateur, plutôt comme un rappel d’égalité des sexes, comme en témoigne la bandana offerte à chaque invité où la définition du féminisme est dessinée en forme de rappel. Lire la suite

LANVIN – DAME JEANNE

yslComme il est doux de constater que l’apaisement d’une maison rejaillit immédiatement sur la prestation créative qu’elle donne au monde de la mode.

Depuis, même avant, le départ d’Albert Elbaz, nous venions comme un âne rétif aux défilés de la Maison Lanvin. La directrice féodale de l’ère Meiji de la maison avait réussi le tour de force extraordinaire d’enterrer les guerriers couture de l’Impératrice Xianvin. L’arrivée de la créatrice, Bouchra Jarra, aura apaisé les tensions et aplani les rancoeurs.

C’est une collection en demi-teinte. Effectivement, parmi les modèles présentés, seuls quelques modèles sont exceptionnels dans l’esprit purement Lanvin : tailleur pantalon noir, col officier, manche droite légèrement arrondie à l’épaule, le rabat de la veste se finissant par un mouvement vers la droite qui donne au vêtement une fluidité dans l’espace. La veste est fermée par un énorme bijou en strass qui donne un chic et une élégance au vêtement. Lire la suite

CHANEL UN ROAD STREEP

merrylChanel où un road streep pour les Oscars – L’actrice Meryl Streep répond à Karl Lagerfeld au sujet de la robe Chanel qu’elle aurait refusé de porter dimanche aux Oscars n’ayant pas été rémunérée pour la circonstance. Des accusations mensongères nous dit l’actrice, folle de rage.

«Je ne prends pas ça à la légère, car les déclarations de Karl Lagerfeld qui « regrette cette controverse »» sont un peu faible pour l’actrice. Selon nos sources, Karl Lagerfeld avait confié que l’actrice avait annulé une commande de robe commandée pour les Oscars, car une autre maison de couture lui avait proposé de la payer pour porter sa création.

Cette histoire a fait le tour du monde, à l’occasion de sa 20ème nomination, un record pour une actrice, ce qui a éclipsé cette performance. Les déclarations de Karl Lagerfeld qui ne s’excuse pas en disant qu’il n’existe pas de controverse. L’actrice lui répond : « Il a menti, et j’attends toujours dit-elle des excuses, de Karl et du groupe au deux C ». Lire la suite