LVMH, LA TRUMP’S POWER

tag5A la Trump’s Tower, le luxe et le commerce électronique étaient sur l’agenda du président Donald Trump. Bernard Arnault, patron de LVMH, et Jack Ma d’Alibaba ont rencontré Donald. Il paraît que l’oncle Picsou n’était pas convié au rendez-vous.

Les milliardaires du monde entier défilent pour rencontrer le magna de l’immobilier, le président des États-Unis, Donald Trump, dans sa grotte de la 5ème avenue. Pas besoin de dire «sésame : ouvre-toi» pour recevoir Alibaba ou le français Bernard Arnault, Aliblabla.

Le locataire de la Trump’s Tower qualifie Monsieur Arnault de « grand homme, le saviez-vous ? lança-t-il aux journalistes. Lui et sa famille aiment ce pays. Ils vont faire des choses fantastiques » a-t-il ajouté, car beaucoup d’emploi en dépendent. A l’image de la société LOGO qui fabriquait les lunettes pour le groupe LVMH, laissée sur le carreau, pour construire des usines plutôt aux USA qu’en France – probablement une poussée d’urticaire dogmatique de Monsieur Arnault. Quand on gagne 1 million d’euro par minute, on peut bien garder 200 ouvriers et le savoir-faire français en France.

Donald, Picsou, Loulou et FiFi sont les nouveaux acteurs qui vont diriger la version du nouveau monde. Arnault est à la recherche d’un site en Caroline du Nord ainsi qu’au Texas aurait-il déclaré à Trump. Il envisage également d’investir une usine dans le Middle-West.

Mais, qu’elles étaient les vraies raisons pour que le Prince du luxe rencontre Donald Trump ? S’agissait-il pour lui de rencontrer un homme extrêmement cultivé en tout point à son image ! ayant une femme artiste de nus ou y avait-il une autre raison cachée ? La rumeur court et enfle comme une baudruche ; la fille de Donald Trump, jetée par Nordstrom, serait la future manager du groupe Vuitton aux USA.

Donald Trump, en vendant sa fille au magna du luxe français, s’assure ainsi que le groupe puisse continuer son expansion dans toute l’Amérique du Nord. J’aurais bien aimé être petite souris pour pouvoir assister à cette réunion qui a dû atteindre des sommets d’intelligence dans un camp et de bêtises dans l’autre.

Dans ses valises, Monsieur Arnault avait pris son fils, nouvellement nommé à la tête des valises Primowa, dont il a offert une série au futur président américain. Message subliminal du Prince du luxe pour dire habilement au nouveau Président Américain qu’il peut faire ses valises pour quitter le territoire le plus rapidement possible.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s