RENDEZ-VOUS CHEZ DONALD TOWER LAND

bernardarnaultLundi dernier à la Trumps Tower, le luxe et le commerce électronique étaient sur l’agenda du président Donald Trumps. Bernard Arnault, patron de LVMH, et Jack Ma d’Alibaba ont rencontré Donald. Il paraît que l’oncle Picsou n’était pas convié au rendez-vous.

Les milliardaires du monde entier défilent pour rencontrer le magna de l’immobilier, le futur président des États-Unis, Donald Trumps, dans sa grotte de la 5ème avenue. Il n’y a pas besoin de dire « sésame : ouvres-toi » pour recevoir Alibaba ou le français Bernard Arnault, Aliblabla.

Le locataire de la Trumps Tower qualifie Monsieur Arnault comme « un grand homme. », le saviez-vous ? lança-t-il aux journalistes. Lui et sa famille aiment ce pays. Ils vont faire des choses fantastiques. » a-t-il ajouté, car beaucoup d’emplois en dépendent.

Donald, Picsou, Loulou et FiFi sont les nouveaux acteurs qui vont diriger la version du nouveau monde. Arnault est à la recherche d’un site en Caroline du Nord ainsi qu’au Texas aurait-il déclaré à Trumps. Il envisage également d’investir une usine dans le Middle-West.

«Depuis 25 ans, nous fabriquons des produits Louis Vuitton en Californie, à San Dimas, et nous projetons de nous développer en raison du succès de nos produits», a-t-il ajouté. « Nous envisageons deux possibilités d’extension. » A ne pas oublier que le Middle West aux USA qui est peuplé de personnes peu qualifiées, et qui n’ont aucun sens la productivité et du luxe vont pouvoir produire pour la marque Vuitton.

Quelle étaient les vraies raisons pour que le Prince du luxe de rencontrer Donald Trumps ? S’il avait voulu rencontrer Donald, il aurait pu aller à Disneyland. En, fait la vraie raison est qu’il souhaite parler de son magasin situé à côté de l’ex-Trumps Tower qui, depuis les élections, a vu son chiffre d’affaires baisser de plus de 70% en raison des conditions de sécurité mises en place par les hommes du président. Autrefois, il fallait faire la queue pour entrer dans le magasin. Maintenant il faut montrer patte blanche devant le cordon de sécurité.

Dans ses valises, Monsieur Arnault avait pris son fils, nouvellement nommé à la tête des valises Primowa dont il a offert une série au futur président américain. Espérons que celui-ci n’interprète pas mal le message en pensant que les français veulent lui faire quitter le territoire américain le plus rapidement possible.

En 2011, Arnault avait rencontré le président Obama à la Maison Blanche lorsqu’il s’est rendu à Washington, DC, pour recevoir le prix Corporate Citizenship du Woodrow Wilson International Centre for Scholars.

Il est étonnant de penser que le prince du luxe vienne rencontrer un primaire comme le président américain, sachant qu’il dit de Monsieur François Pinault : « le seul diplôme qu’il a, c’est son permis de conduire ». Que va-t-il dire du nouveau président Américain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s