PARIS FASHION WEEK LE MONDE MORAND

morand2Non, Monsieur Morand, dans votre tribune du journal le Monde, la France n’a pas de complexe de supériorité sur la mode et le luxe dans le monde, mais nous avons juste par rapport aux Américains, deux mille ans d’histoire. C’est nos bagages et ils sont lourds à porter.
Dans l’article du Monde, vous nous assénez des contre vérités toujours plus flagrantes. Je ne vous cache pas que j’ai eu du mal à comprendre l’article, car, dans ce texte, il semble que la pédagogie ne soit véritablement pas votre point fort.
Tout d’abord, je reviens sur votre voyage à New York chez Bergdorf Goodman, où vous êtes étonné de découvrir les boutiques éphémères de la chanteuse Rihanna. Je voudrais juste vous faire remarquer que la chanteuse Rihanna n’est pas une couturière ! et que sa créativité est à la hauteur de ce que Madame Kim Kardashian nous montre un gros ‘C**’ qui ne reste qu’une contrefaçon.

Mais, peut-être, êtes-vous allé, comme Monsieur Grumbach autrefois, demander à Madame Wintour comment pourrait s’organiser la Fashion Week de Paris ?
Vous affirmez, comme pour vous convaincre, que Paris est encore la capitale de la mode. Au lieu d’aller à New York, vous auriez mieux fait d’aller à Milan pour voir véritablement ce qu’est une vraie Fashion Week ! avec une vraie organisation, avec de vrais gens qui sur les médias sociaux redistribuent l’ensemble de la stratégie que la profession a mis en œuvre, et surtout avec une moyenne d’âge de moins de trente ans dans les bureaux.
Vous parlez de désistement durant cette Fashion Week, et de la corrélation qu’il y a entre les attentats et le peu de gens dans les présentations. Ne faudrait-il pas mieux vous poser la question : est-ce que les gens invités dans les présentations sont les bonnes personnes ?
Il y a un moment où il faut savoir faire des coupes drastiques et donner les noms des vrais influenceurs et non pas ceux des copines ou des filles des femmes qui dirigent les magazines de mode, pour relater sur un blog une information formatée pour seulement quelques milliers de visiteurs.
Vous avez dit névrose paradoxale d’ego. En effet, vous n’en êtes pas dénué, mais croyez-moi si vous alliez dans les maisons de couture, vous verriez des gens créatifs, consciencieux, qui croient en leur métier, et  qui ont  une abnégation totale. Ils sont loin d’être, comme vous le dites, des névrosés paradoxaux et autres billevesées.
Les boutiques sont vides en effet, mais Paris est vide, de toute façon ! Remplie de bouchons vidant les clients de la capitale, et pourtant, vous faites avec la mairie de Paris une campagne de publicité abscons qui ne sert à rien et, de plus, où la photo choisie ne  représente pas la mode Française. Quand Monsieur Arnault et Monsieur Pinault recentrent le pôle luxe dans le centre de Paris, rendant ainsi le triangle d’or « Has Been », vous continuez à faire un centre de presse excentré.
Vous nous parlez de manque d’équilibre sensoriel, mais, en réalité, c’est trop de culture et de savoir appris par les élèves qui font oublier souvent que la mode : c’est une émotion. Posez-vous plutôt la question de savoir comment nous allons apprendre dans les écoles le « ressenti ». Avez-vous mis en place avec Monsieur Wargnier des Cours de ressenti ? Le virtuel a se désavantage de nous déconnecter du ressenti.
Écologie et révolution du développement durable – mais comment voulez-vous faire cela quand les fabricants font produire en Chine dans des conditions tout à fait inaceptables ? Comment voulez-vous qu’en achetant des tissus en Italie, nous ayons la certitude que les italiens ne fassent pas fabriquer en Chine.
En réalité, vous ne connaissez pas cette profession, car si les fabricants italiens sont privilégiés par les acheteurs français, tout le monde sait que les italiens font produire en Inde ou en Chine dans des conditions les plus déplorables pour la planète, et que la seule solution pour contrôler la filière est de ré-industrialiser la France. Comment pouvez-vous dire l’inverse et son contraire, car dans un livre publié en 2014 sur la ‘Renaissance de l’Industrie’ vous parliez de la nécessité impérative de réindustrialiser la France?
Enfin, votre monde est un monde d’hommes privés de bon sens, mais surtout de sens. Un monde qui vous fait aller à New York quand il faudrait aller à Milan, ou même visiter vos adhérents Français d’abord. Un monde avec un texte de ce type où le discours est tellement confus à la fois dans les idées et dans la stratégie qu’il est incompréhensible. Mais j’ose espérer que c’est le journaliste qui a mal compris vos propos. Alors là, je reviens au début pour boucler la boucle, c’est un manque de pédagogie de votre part.
Ah, j’oubliais, le Piano ! Ce n’est pas le nombre de touches qui importe et là-dessus, je partage votre opinion. Toutefois, pour faire une mélodie, le plus important c’est la coordination des deux mains. Tiens, tiens, c’est comme pour les métiers d’art, la main est le prolongement du cerveau, mais que faites-vous vous-même avec vos mains ?
Anonymode
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s