PASCAL BERGER NOUS PARLE

BERGER3Pascal Morand a raison de dire que l’innovation n’est pas seulement académique mais que la création passe également par le savoir-faire. D’ailleurs, c’est grâce à un de ses prédécesseurs, qui avait compris depuis longtemps qu’il fallait préserver l’artisanat et les métiers d’Art.

Oui Oui toujours le même l’ex-Président des Métiers d’Art, et à la différence de la Grande-Bretagne, nous avons conservé en France cette richesse, et c’est ainsi que le luxe représente 35% du PIB de la France

Cette vision de ce prédécesseur a permis aux Maisons de Couture de continuer à exister grâce à l’excellente formation que les premières écoles de couture françaises offrent aux étudiants.

Pascal Morand est en pleine contradiction avec sa référence à la 3D et la révolution industrielle qu’il a émis dans un article précédent (BOF). Effectivement, la 3D n’est qu’un gadget de la création qui va muter et devenir à terme l’outil industriel de production de demain.
Pour revenir à la formation des écoles, Pascal Morand donne la voie de son maître puisque la fusion de l’IFM et des écoles de la Chambre Syndicale font de ce nouveau conglomérat la première école en volume mais pas forcément en savoir-faire en France. Ainsi, LVMH et/ou Pierre Berger formeront des élèves pour leur groupe et comme le dit si bien Mr Arnault, nous avons besoin de former des étudiants pour le groupe qui seront formés à être de bons exécutants.

Hors, les princes du luxe se trompent car ce dont ils ont besoin, c’est plus d’étudiants qui seront formés par les entreprises qui produisent pour eux le savoir-faire (Lesage, Pochet, etc ….) Un conglomérat ne fait pas une école de qualité !

Toutefois, sur le plan de la création conceptuelle, les écoles de mode se trouvent face à des universités comme Central St Martin School qui sont moins académiques mais favorisent la création à outrance. C’est là où les écoles françaises devraient prendre de la graine au lieu d’enfermer leurs étudiants dans des structures psychorigides et dépassées contenu de l’évolution des marchés et des techniques. C’est pour cela que les meilleurs s’en vont à l’étranger pour s’exprimer et exporter leur expertise.

La tribune du monde de Monsieur Berger, par l’intermédiaire de Julien Neuville, montre que nous basculons dans un autre monde, en tous cas pour la mode, et que l’arrivée de Monsieur Morand ex-directeur de l’IFM ne doit pas nous faire oublier que l’ombre de Pierre Berger rode tout le temps et partout ‘as usual’.

Pierre berger sort de ce corps ! Le vieux loup fait jouer ses réseaux pour reprendre la main, profitant du chaos ambiant et n’ayant jamais adoubé Didier Grumbach, il finira comme tous les scorpions à ses fin. Après la fondation « Berger et Yves St Laurent », à quand les écoles ? Oh non! Pardon ! la Berger School academy ».

Anonymode

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s