TY BY ERIC TIBUSCH POUR SWELNUS

TIBUSCH2Du tailleur pour femme en passant par les robes du soir taillées dans des taffetas aux couleurs chatoyantes, les créations sont entrées au panthéon de la mode Chinoise.

Il règne incontestablement sur la garde-robe des femmes chinoises, qu’il contribue à émanciper après la Chine de Mao par des créations audacieuses inspirées de sa Corse natale, de Bonifacio qui tient son nom de Boniface II, Marquis de Toscane. Il est un peu notre Marquis de la mode Française. Sa ville est à l’extrême sud de la Corse, une cité antique appelée « Pallae » un nom prédestiné car il désignait le passaget entre la Corse et la Sardaigne, comme lui, il est un pont entre la Chine et la France.

En réponse à un questionnaire de Proust de Canal-Luxe, il avouera que la solitude représentait, pour lui, le comble de la misère. Le couturier devant sa page blanche à chaque collection est seul, vraiment bien seul.

Surnommé « Le couturier Français le plus Chinois de la planète », il est passionné de littérature. Il fait pénétrer la lumière dans son studio de création, car dit-il, j’ai voulu faire entrer la lumière dans mes vêtements.

La rencontre de deux passionnées de mode, Le président Ying et le couturier Éric Tibusch devient la résultante des mélanges de cultures chinoise et française.

Pour donner naissance à TY… Une nouvelle maison de luxe voit le jour pour perpétuer une élégance intemporelle et un savoir-faire français issu de la Haute Couture qui se sont perdus dans le prêt à porter au fil du temps. Aujourd’hui le luxe devient enfin à la portée de Tous… Après avoir reçu le dessin du studio de création les ateliers réalisent les prototypes ou toiles que l’on peut décrire comme une « maquette » des modèles qui seront présentés.
Un minimum de trois essayages est nécessaire à la mise au point d’un modèle final. Ces
essayages constituent un véritable échange entre la connaissance technique et l’excellence.
C’est à l’issue des essayages que les tissus sont définis, les broderies et tous les éléments qui constituent les vêtements sont attribués à la toile. Ce savoir-faire quasiment cérémonial n’a pas changé. Dès lors, les tissus sont préparés, découpés, piqués, cousus autour des patrons, l’assemblage est prêt.

Les différents éléments d’une robe ou d’un tailleur sont alors montés et disposés sur un
mannequin de bois. La véritable colonne vertébrale du vêtement.

La rigueur est de mise, laisser reposer le tissu entre chaque opération, le repassage et le
travail fait main son nécessaire pour faire en sorte que cela soit parfait… TY avant tout c’est la technique, un savoir-faire, un confort, autour d’une sobriété classique des fondations de la mode française résolument penchée vers l’avenir.

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s