FUCK YOU, I AM FAMOUS

DemmaLa Fashion Week peut-elle être organisée par des bourgeois qui vivent dans le 16ème arrondissement de la capitale ? Cette année, c’était organisé au « Dépôt » en marge de la Fashion Week ‘Officielle’ ; club gay sulfureux de la capitale parisienne. Ces invitations underground proviennent de ces nouvelles griffes de vêtements. C’est l’anticonformisme des jeunes créateurs ceux qui ne seront jamais citées par la Chambre Syndicale pendant cette semaine.

Le rappeur, Kanye West, et l’acteur, Jared Leto, ont pris leurs aises entre les bacs de préservatifs et les distributeurs de poppers. Ce choix, à l’heure où les créateurs de mode étalent vie professionnelle et personnelle sur les réseaux sociaux, est un choix assumé. L’anonymat est un style de vie et une vision du futur, comme l’ont été les impressionnistes ou les fauvistes.

Demna Gvasalia, nouveau DA de Balenciaga, diplômé, comme Martin Margiela, de l’Académie d’Anvers, est également passé par la grande école Louis Vuitton et est un des leaders de ce mouvement, que je définirai comme ‘Fuck you, I am Famous’. Il refuse de se faire prendre en photo dans le but de remettre le vêtement au centre du métier.

Leurs pièces proviennent de friperies, marchés aux puces et/ou surplus militaire. Minutieusement retaillés et détournés, ces habits deviennent entre leurs mains des créations à part entière. « Le détournement est la clé de notre approche » explique Demna Gvasalia. Ci-contre, un blouson en peau lainées à traîne pour la collection automne-hiver 2015-2016.

D’un côté, un savoir-faire couture, de l’autre, un vieux tee-shirt à l’effigie d’un groupe gothique, un sweat de « skateur » ou un blouson de motard des années 70, c’est cela leur mode. «Certains créateurs font des voyages pour leur inspiration. Eux, ils prennent le métro entre Belleville et Barbès ». Chose qui n’arrivera jamais à Messieurs Wargnier, Grumback et Tolenado.A en croire le célèbre site de mode Canal-luxe.com, la mode serait «le miroir de ce que porte la jeunesse de Paris jusqu’à New York». Supprimant les murs entre luxe convenu et contre-culture, ces nouveaux couturiers maîtrisent à la perfection les règles de la communication actuelle. Avec les nouveaux influenceurs et bloggeurs, qui les aident dans cette mission et qui poussent l’information par leurs blogs et webzines, ils viendront à termes prendre les places que les grands média papiers ont délaissé. Pendant que les Franco-Français se regardent le nombril, nous transformons le monde de la mode, et nous sommes de plus en plus écoutés et lus

Anonymode.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s