UN SOURIRE SINON RIEN

sourire3Cela fait quelques temps qu’un article parut récemment me turlupinait, ne serait-ce que par son accroche : « A quoi nous sert le sourire? »

Diable, mais dès lors qu’il doive « servir», sa spontanéité, cette mécanique inconsciente est alors dénaturée, frelatée même. Ce fameux « sourire » arrive naturellement sur les lèvres, illuminant le visage avec toute sa fraîcheur. Le reste n’est que rictus de calcul, de convenance ou de bienséance. Il est impossible de confondre un sourire sincère d’un rictus car l’authenticité d’un « vrai » sourire est avérée par ce miroir de l’âme que sont….nos yeux, qui plissent sous le charme de la bouche enjouée.

En décortiquant son mécanisme cérébral, c’est tout d’abord une excitation de notre hypothalamus, cette partie du cerveau, structure du système nerveux central qui a un rôle fondamental dans l’expression du désir et qui gère également d’autres fonctions « fondamentales » comme la faim, la soif et la régulation de la température corporelle.

Rien que ça ! Décidément, le simple sourire n’est vraiment pas prit à la légère par notre « body master » ! Sur ce, je me range du coté des bons mots du Dalaï-lama avec cette évidence : « Un sourire sincère touche en nous quelque chose d’essentiel : notre sensibilité innée à la bonté ».

Acton Marine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s