APPELLATION CRISTAL CRUCIFIEE

CRISTALAdieu Haute Couture et Maître d’Arts ; Bonjour fabricants chinois de prêt-à-porter ; Adieu Carafe en Cristal de Baccarat ; Bonjour bouteilles de verre de chez verreux.

À tous ceux qui pensaient que Jacques Mouclier qui, ne faisait pas de marketing personnel, n’avait pas fait grand-chose dans la profession ; voici deux faits qui sont très symptomatiques de ses présidences et des incompétents qui lui ont succédés.

Nous apprenons, en effet, aujourd’hui que les normes européennes du cristal qui, jusqu’à présent, étaient comme suit : pour prendre l’appellation cristal, il faut 24 % d’oxyde de plomb dans sa composition et cela, pour lui donner un éclat et une brillance sans égal, va disparaître et que cette appellation sera bientôt galvaudée une fois de plus, comme l’appellation haute couture qui disparaît petit à petit au profit de rien.

Et bien, si vous ne le saviez pas, sachez que c’est Jacques Mouclier qui, depuis près de 50 ans, faisait un lobbying effréné auprès de la Communauté Européenne pour que l’appellation cristal reste avec 24 % d’oxyde de plomb.

Mais, comme vous le voyez, après son départ, ladite appellation va aujourd’hui disparaître et les fabricants de bouteilles industrielles pourront désormais l’utiliser.

À tous ceux qui pensaient qu’il n’avait rien fait pour la Haute Couture. En réalité, il entretenait l’ensemble de son réseau de hauts fonctionnaires pour pouvoir garder en France les entreprises qui font et faisaient la grandeur de la France.

A tous ceux qui pensaient qu’il vaut mieux faire du marketing personnel plutôt que de défendre les intérêts d’une profession. Et bien, Messieurs, vous avez aujourd’hui la concrétisation de ce qui va se passer pour la haute couture, une appellation qui deviendra non plus un label mais un labelogo pour des fabricants chinois qui produiront votre prêt-à-porter sous l’appellation Haute Couture.

Cela prouve qu’il ne faut pas seulement faire un copier-coller d’un livre sur la Haute Couture et s’arroger le droit de s’approprier l’ensemble du bilan d’un homme pour pouvoir briller en société. La vérité sort toujours. Au final, les actions menées en sous-main avaient une vraie utilité. Demander aux gens, qui vous dirigent, qui va réellement à Bruxelles pour faire du lobbying, probablement personne, car trop loin, trop britannique, trop compliqué et pas assez de mise en valeur pour soi-même.

Très bonne leçon pour ceux qui pensaient que Jacques Mouclier n’avait rien fait et que Didier Grumbach, par contre, en avait trop fait !!

Anonymode

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s