LENA CRAIG, UNE VISION MODE

lena3Je me demande souvent comment Monsieur Diego Della Valle ne recherche pas dans la France un designer comme Lena Craig qui pourrait remplir la fonction de créatrice chez Schiaparelli. La question à se poser : c’est pourquoi cette jeune femme bourrée de talents reste inconnue du grand public alors que les professionnels la connaissent et la reconnaissent depuis plus de 15 ans et vie de son métier.

A l’occasion des 15 ans de sa marque de Prêt-à-Porter féminin Haut de Gamme, Lena Craig présente à Paris une ligne expérimentale sous le nom de «Degré Zéro ».

Cette nouvelle ligne envisage le vêtement autrement, « effaçant » tout ce qui a pu se faire dans la mode, les concepts, les styles, et ce à travers le temps, afin de revenir à l’utilité première du vêtement au degré zéro de la création. Un vêtement, qui doit, d’abord, répondre aux besoins physiologiques du corps avant de donner une personnalité à la femme qui le porte.

Pour ce faire, c’est à la création du monde et de l’homme et à son analyse qu’il convient de démarrer les recherches, à la cellule qui constitue la base de la vie sur Terre et donc la base de travail de cette collection expérimentale.

La cellule devient motif.

Elle détermine la forme générale de la ligne, comme cette robe-manteau tout en rondeur et douceur, en laine mohair avec application, sur la ceinture, d’une « cellule « en fibre de laine recomposée.

La constitution génétique du corps à travers les cellules définit ainsi une base de couleur en fonction de son emplacement sur le vêtement .

La gamme va du rouge sang au plus près du corps, à l’écru pour son enveloppe protectrice, partie externe du vêtement, comme le noyau et l’enveloppe d’une cellule.

Travail sur la matière, en utilisant la cellule animale, l’une des premières utilisées par l’homme, la « Kératine animale », la laine dans son état brut.

Transformation de la laine en support, avec l’avantage de pouvoir maîtriser la quantité de matière utilisée, sans aucune perte. Analyse des besoins physiologiques du corps, besoin en chaleur, fonction médicale et bienfaits du vêtement et ses couleurs pour définir la forme et le positionnement des matières.

En tout fin de ce travail de recherche, vient l’aspect esthétique de la ligne simplement pour renforcer la personnalité de la femme qui la porte, sans faire référence à un style déjà connu sans donner d’uniformité. Le vêtement doit donner l’impression de singularité, d’où la réalisation des applications de laine à l’unité, parce que chaque être est unique. Une ligne qui reste donc Haut de Gamme dans sa conception.

Une collection bien accueillie jusqu’à présent lors de cette exposition, qui verra ses déclinaisons dans une prochaine collection pour le prêt-à-porter hiver 2015/2016.

Faire votre demande d’information à cette adresse: lenacraigstudio@gmail.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s