ISEFAC BACHELOR

PUBLICITE4Beaucoup d’étudiants en quête d’un métier créatif, valorisant et un peu « show-off » se tournent vers le secteur de la mode. Les études pour accéder à un poste de stylisme sont souvent longues, onéreuses et les débouchés restreints. C’est pour cela que la France est réputée dans le monde entier. Mais, nul besoin de faire une école de stylisme pour être créatif.

Les nouvelles tendances en « business school » rivalisent en projets originaux, dans les secteurs du luxe et de la mode, afin de faire émerger cette « créativité » tant recherchée. C’est le cas d’ISEFAC Bachelor Paris qui forme sur trois ans des jeunes tout juste sortis du baccalauréat. Dans le cadre de leur cours d’initiation à la mode, les étudiants en deuxième année avaient à créer une marque de mode de A à Z, mêlant stratégie marketing et originalité, puis à présenter un défilé devant un jury de professionnels. Alors, de temps en temps, afin de ne pas être déconnecté de la réalité, nous faisons partie de ces jurys qui viennent apprécier le travail de ces élèves. Véritablement, nous sommes toujours très surpris.

© Pauline Darley -  www.paulinedarley.comC’est incroyable comme il peut y avoir un éventail de talents allant du plus effacé au plus doué ; de ceux qui composent un univers à partir de leurs propres dressings à ceux faisant appel à un styliste en formation, comme Geoffrey Mingot. Rencontre à suivre dans nos prochaines pages.

Sans faire de généralité, nous pouvons remarquer que les moins talentueux s’avèrent très souvent être des fils et filles de familles aisées, dont les parents ont les moyens de financer les écoles pour assurer, à terme, un travail à leur progéniture.

Par contre, les plus talentueux, les pépites, sont souvent issus de milieux dont les parents triment pour payer les études et qui ont des difficultés à vivre dans Paris intra-muros. On le sait pour réussir dans ce domaine, il faut du talent, certes, mais aussi la bonne formation et le bon diplôme. Les écoles de luxe, design, stylisme et mode l’ont bien compris, et face à une demande croissante, beaucoup ont vu le jour ces dernières années.

ARTICLE3Chaque jour, dans notre pays, nous formons des centaines d’élèves qui seront amenés à piloter les plus grandes maisons françaises du luxe. Chaque jour, des milliers d’étrangers viennent à Paris pour venir apprendre le concept de marque, et la quintessence de ce que la France peut donner de meilleur ; « La French Touch ».

Et, Paris a en son sein une école, une pépite dont voici les réalisations. Vous voilà prévenu.

J. Peluso. FM

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s