LE HIV DE IVH

ivhMélange des genres chez la créatrice Néerlandaise, Iris Van Herpen, où Art et Mode ne font décidément qu’un. A la Cité de la Mode et du Design, on découvre une mise en scène étonnante, sous l’oeil de Mr Grumbach qui voudrait bien être dans le sac en plastique, il aurait ainsi l’occasion de ressentir le vide de sa personne…

Mannequins emballés sous vide dans des pochettes plastiques, réalisation de l’artiste Belge, Lawrence Malstaf. Sujet fantastique pour Fashionoutsider, Inside et Outside, vie et mort, entre position fœtale et congélation post-mortem (prêt pour la cryogénisation?) mais la Chambre Syndicale a apprécié car elle est déjà plongée dans l’immobilisme de la congélation.

Iris Van Herpen n’envisage pas son travail sans collaboration avec des créateurs venus d’autres horizons, ce qui n’est pas monnaie courante dans la mode, car usuellement les couturiers Français sont Polytechniciens au sens propre du terme. Regardez, Franck Sorbier est autant capable de faire des sculptures que des peintures.

Fashion, architecture, science, technologie ou design industriel, elle pratique l’interdisciplinarité au-delà des « classiques » imprimés réalisés par un artiste pour une collection… Les choix et les collaborations artistiques d’IVH, qui est le verlan de HIV, nous donnent le virus de sa mode en suspension : concept entre Fetish chic et happening. Nous sommes dans la mutation d’une nouvelle mode.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s