V. DE CASTELLANE, NO WAY

Ms. de Castellane's 2014 Gagosian Gallery exhibition, Precious ObjectsNous sommes sûre d’une chose, c’est que La Castellane, citée HLM d’immeubles à Marseille, ne deviendra pas une marque de luxe, de même que la créatrice de bijoux de Dior, ‘de Castellane’, ne deviendra jamais une grande créatrice, et cela pour la seule et unique raison, qu’elle n’a aucun talent. Mais, pour les Américains « it is not a big deal ».

Je me rappelle toujours de cette émission sur Arte où elle montre un de ces dessins d’enfant, car dans l’impossibilité de dessiner, n’ayant jamais appris, explique qu’elle a des dessinateurs pour cela. Impossible de croire que Dior a engagé une « designer » qui ne sait pas dessiner ! Et bien, c’est vrai et c’est le cas. Imaginez-vous Vermeer disant à d’autres de dessiner pour lui la « Laitière » : ridicule, Non !!!

Mais, dans quelle société vivons-nous ? Quand les usurpateurs prennent les places des autres, et, grâce à leur penchant à savoir décrypter plus machiavel que les grands impressionnistes, usurpent les compétences et naviguent avec leur seul nom de famille.

C’est le syndrome des copieurs voleurs d’idées qui feraient n’importe quoi pour prendre aux autres, et j’en ai fait l’expérience récemment, d’usurpateurs qui s’approprient, sans aucune vergogne, le travail des autres.

Victoire de Castellane, qui est présentée à Karl Lagerfeld par son oncle, bras droit de Karl Lagerfeld, qui fréquente Le Palace assidûment, devient une des nombreuses assistantes de Karl : quelle fantastique expérience pour venir chez Dior la Directrice des collections de bijoux de la marque.

Les créateurs aujourd’hui sont des créateurs copieurs mais aussi des marqueteurs perso, pas véritablement compétents, mais, dans un groupe comme LVMH, ils arrivent à leur fin, en volant le savoir-faire et en le transformant en faire savoir que c’est eux les génies. La Muse bijoux de Dior se transforme en la Ruse Michou de Dior.
Pour arriver à ses fins et se voir confier un département sans aucune légitimité car la seule expérience, avoue-t-elle, c’est d’avoir vu sa grand-mère paternelle, Silvia Hennessy, née Rodriguez de Rivas, Comtesse de Castilleja de Guzman « changer ses bijoux plusieurs fois par jour ». Vous parlez d’une expérience !!! (soit dit en passant « Hennessy » est également une marque appartenant au groupe LVMH)

JONCQUILLE2Enfin, voilà la société dans laquelle nous vivons, où les nulles deviennent bon, et les bons restent nulles, car les vrais artistes ne se justifient jamais alors que les autres le font sans cesse, et passent ainsi pour des génies. Vraiment un monde de con !

Bref, afin que l’on ne me taxe pas une fois de plus d’être insupportable, je vous mets les photos, et vous jugerez par vous-même des ressemblances, mais, nous ici, nous n’aimons pas et vous l’aurez compris. Un nom seul précédé d’un ‘de’ ne peut pas être une garantie du talent. L’égalité des chances, c’est la chance de prouver l’inégalité des talents, heureusement !!!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s