SAKINA M’SA

SAKIMAM'SAComme vous le savez, à chaque Fashion Week, pendant le Prêt-à-Porter, nous soutenons un créateur ou une créatrice en devenir. Sakina M’SA est née en 1972. Elle est une créatrice d’origine comorienne, fondatrice de la marque à son nom. Elle vit et travaille à Paris depuis 1992.
À 14 ans, elle devient punk et réalise, à partir de nappes en toile cirée, de torchons et de boîtes de conserves, sa première collection, qu’elle présente au collège en fin d’année scolaire. Cette période a été nourrie par la découverte de Vivienne Westwood, Jean-Paul Gaultier, Madeleine Vionnet, Cristobal Balenciaga, Elsa Schiaparelli et Gabrielle Chanel….
Madame Vigouroux, directrice de l’espace mode à Marseille, fascinée par son énergie, finance une partie de ses études avec son Institut. Parallèlement à cette formation, Sakima fait un stage auprès de Geneviève Sevin-Doering. Cette rencontre transformera toute sa vision du vêtement.

Sakima M’SA crée une mode qui figure d’un temps suspendu où les polarités se complètent pour reprendre le pouvoir sur l’échiquier de l’existence. La collection féminine reprend la thématique des grands comme Courrège et le peintre Mondriant par St-Laurent, en ré-interprétant quelques-unes des formes.

Un jeu de correspondances décalées qui donne l’esquisse de ce que va être cette Fashion Week. Le PVC rencontre la mousseline, ample fluidité. Nous noterons également l’apparition d’un blanc nacré, comme une invitation à un romantisme moderne se jouant des conventions.

Comme le dit la créatrice : « le cycle de la vie, sans cesse, annonce une renaissance, un nouveau départ ».  Un rêve bleu ouvrier, aquatique et graphique nous plonge dans une science onirique du soi retrouvé.( J’ai rien compris !!!)

Mais, pour moi, c’est l’histoire et la chronologie d’une métamorphose de gens ordinaires en personnes extraordinaires.  Avec ce projet, on nous explique qu’elle utilise les trois piliers du développement durable, : économique, social et environnemental. Un nouveau concept dans le Prêt-à-Porter ! Mais, moi, je vous le dis, cela va s’arracher dans les boutiques.

Merci à Margot pour son accueil et son sourire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s