DANS QUEL MONDE VUITTON ?

C’est dans le lieu, le plus emblématique de la capitale, que le prince a choisi de présenter sa collection hommes 2018, c’est-à-dire dans le saint des saints de la culture, au Palais Royal. Mais, quoi de plus naturel pour le seigneur du luxe !

Baronnes, Vicomtesses et Seigneurs des Arnault arrivaient avec leurs petits Marquis pour se prêter, sans aucune escarmouche, à la fouille systématique de l’entrée du palais. Les invités se trouvaient face à trois bourrus qui n’avaient pas été formés au luxe de l’accueil par le groupe, mais plutôt par Monsieur de La Balourdaise.

Sous une toile de tente transparente, sorte d’étuve à faire reluire les bourgeoises, la température atteignait pratiquement 37° et la noblesse très habile du poignet singeait Karl Lagerfeld avec leurs éventails pour éventer l’ambiance chaude et humide qui régnait ce jour dans la capitale parisienne.

Les femmes endimanchées, gonflées par la chaleur, ressemblaient plus à des sculptures de Jeff Koons

D’ailleurs, ma voisine, la Marquise de Laroseplaid Lebedsky, me dit avec un accent extrêmement prononcé, venant du fin fond du Caucase, qu’elle boirait bien un grand verre d’eau glacé mais qu’elle avait perdu la recette de la fabrication des glaçons !!! Lire la suite

CET HOMME N’EST PAS UN COUTURIER

C’est une vision surprenante et pas très fine au demeurant. Bienvenue dans le troisième millénaire de la Fashion « huître » : vide de couture avec le même QI. A force d’avoir été toujours plus loin dans le normal, à quand le retour aux fondamentaux de la mode masculine ?

Si nous regrettons que sa couture ne s’envole pas vers les cieux, nous espérons, après une panne moteur, que celui-ci ne revienne jamais sur le plancher des vaches. Ce barbouilleur de couture, frimeur de fringues, plagiaire ennemie de l’élégance, jette l’opprobre sur un métier déjà bien écorné.

Même en cette journée d’été très chaude, comme dirait Baudelaire dans Les Fleurs du Mal :
« Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse « même dans la couture » un jour noir plus triste que les nuits… »

En un mot, c’est laid. Nous sommes plongés dans un monde surréaliste, complètement incompréhensible, que l’on nous jette à la figure, comme pour nous faire croire que la mode c’est lui, alors que la mode ce sont les autres. Lire la suite

PORTS 1961, UN BRIN DE COLETTE

C’est le début de la fashion week Milanaise qui commence saupoudré non pas de parmesan mais de parmi-gigolo. La collection démarre par la marque “Ports 1961” au Musée National des Sciences et de la Technologie, Leonardo de Vinci. Le créateur Vukmirovic présente une tendance graphique où des signes cabalistiques sont imprimés pour nous transmettre le mot «amour» en image subliminal. Pour l’icône de la mode à la Colette, un T-shirt le point levé, comme pour nous faire comprendre qu’ils sont adeptes du Fist-fucking. Ah, amour, amour quand tu nous tiens !

Le directeur de la création, Milan Vukmirovic, s’interroge, et donne des sweets avec “Black Lives Matter” imprimés bicolore, comme s’il voulait faire passer le message aux jeunes : “c’est le temps pour vous de connaître un peu le côté rétro de cette époque d’or des années 60 à 70, où le monde s’amusait.

Le co-fondateur du célèbre concept Parisien, ouvert en mars 1997, Colette, responsable de l’image globale du magasin (vitrines, merchandising visuel) et de tous les achats (meubles, objets de design d’intérieur, cosmétiques, Prêt-à-porter féminin et homme, et… j’en passe) montre une collection construite comme une armoire normande. Normal pour un acheteur de meuble ! Lire la suite

CASTA ET GARREL A LUMIO

Louis Garrel et Lætitia Casta se sont dit « oui » samedi dernier dans le village de Lumio en Corse , là où Jacques Mouclier avait autrefois sa maison, située à quelques kilomètres de Calvi. Village accroché à la montagne corse face à la citadelle de Calvi où l’Amiral Nelson aurait perdu son œil.

Un lieu qui n’est pas anodin comme le rappelle Paris Match, puisque Lætitia Casta y possède une villa dans laquelle sa grand-mère a travaillé comme gouvernante. Ce mariage a pris tout le monde de court, car les deux stars étaient présentes au même moment au dernier Festival de Cannes, mais n’ont pas souhaité monter les marches du palais des festivals ensemble. Lire la suite

LA FUSÉE CHANEL A PUONGYANG

Devant les tensions actuelles de la Corée du Nord, Karl Lagerfeld a proposé à Donald de donner sa fusée au dictateur Kim Jong-un pour une livraison fin de semaine prochaine. Le président Américain fait demander Wernher von Braun pour avoir un avis sur cette dernière.

Von Braun, actuellement dans son bunker six pieds sous terre, ne fera pas le voyage pour Washington. Alors, en attendant un autre spécialiste ‘es Suppo’ Donald a demandé à Karl, s’il savait pourquoi les Américains envoyaient des femmes dans l’espace ? Non, lui a répondu ce dernier. Pourquoi ? Parce qu’elles sont habituées à parler dans le vide. Harch, harch, harch… « drôleeu »: Eclats de rire des deux leaders ; l’un maître du monde et l’autre mètre de la mode.

C’est la Vicomtesse Fanderectum qui s’est occupée de la demande de Karl, et a organisé cette entrevue secrète. Karl, de son appartement parisien, pensa qu’il pouvait fourguer au président Américain l’emblème de sa dernière création qui encombre sa maison de Monaco : la fusée excitant fortement le prince du Rocher. Il était temps de faire disparaître cet emblème érectile Lire la suite